Famille de geeks et alors ?

Ce sont des choses qui arrivent, même en étant née fin des années 70. Oui, je suis née dans une famille de geeks (et dans les années 70 aussi mais bon, hein) !

Mes parents sont tous deux informaticiens de formation. Ils font partie de la première vague de cette espèce là, même. Donc oui les cartes perforées, ils ont bien connues, mais pas que ;).

famille de geeks

Premier PC dans les années 80

Quand j’avais 7 ans, mon père acheta notre premier PC : un TO9, avec écran couleurs, souris et crayon tactile, imprimante, disquette 3,5 pouces et cassettes (oui ça peut faire mal au crâne lol). Moderne, n’est ce pas ? Je n’ose imaginer le prix. Ce fut mon premier contact avec un ordinateur et mes premiers programmes informatiques en Basic. Et que codais-je ? Des assemblages de pixels colorés pour en faire des dessins élaborés ! Une passion déjà lol.

Premier portable dans les années 90

Quelques années plus tard, ma mère ramenait un ordinateur portable de son taf. En réalité, je dirais plutôt à peine transportable, tellement il était lourd ET encombrant. C’est là que nous avons essayé nos premiers jeux d’aventure sur écran noir et rouge : la grande époque de Prince of Persia 2D. Je vous laisse savourer :

famille de geeks
Crédit photo : eBay
Prince of Persia 2D
Jeu Prince of Persia 2D

Et pour mes études, mon père m’avait filé un vieux « serveur » 500 Mo, le truc de foufou pour mes projets infos. Waooow. Ca, c’était une grosse machine à ce moment là 😉 .

Le premier téléphone portable… de mes grands-parents

On est alors fin des années 80. Très très discret, n’est-ce pas ? En vacances, sur la plage… Je vous laisse imaginer ! Je ne me souviens pas bien, mais j’imagine que le réseau devait être au top lol.

premier telephone portable
Crédit photo : www.annuaire-inverse-france.com

Je regrette juste qu’on n’ai pas eu le téléphone de voiture, ça aurait été mythique !

Les premiers bipeurs

Façon Urgence, la série ! Entre le Tatoo et le Tamtam, c’était la révolution !

Le Tatoo permettait d’appeler une opératrice pour laisser le numéro à rappeler sur le bipeur de quelqu’un. Vous voyez l’intérêt, sérieusement ??? Il fallait appeler pour laisser un numéro de téléphone sur lequel nous rappeler… Zinzin !

Le Tamtam était plus élaboré car on pouvait y laisser un message.

Mon premier appareil photo numérique

Un Sony à disquettes ! Chaque photo faisait jusqu’à 50Ko maximum, il ne fallait pas être exigeant sur la qualité du rendu. Finalement je retrouvais la pixélisation de mes débuts informatiques ! On était au tout début des années 2000 et l’appareil était assez discret comparé aux appareils argentiques. Seulement, il fallait transporter les disquettes, comme les pellicules et là c’était moins fun. Un aperçu ?

appareil photo numerique sony a disquette
Appareil photo numérique Sony à disquettes

Au passage, l’écran numérique à l’arrière de l’appareil pouvait pivoter… Devinez ce qu’il nous est passé par la tête ? Faire des selfies héhé ! C’est à ce moment là qu’on a commencé 😉 (en 2000). Cela dit, je vous épargne en n’en postant pas ici huhu.

Et tout le reste

Des premiers jeux électroniques avec King Kong aux Game Boy et Game Gear.
De la première Dictée Magique aux dictionnaires et agendas électroniques.
Du premier portable avec le wap 😉 aux smartphones actuels.

Jusqu’au dernier jouet, en date, acheté par mon père : un drone…

Je vis dans cette ambiance depuis si petite, que vous pouvez facilement imaginer que ça m’a rendue quelque peu accroc aux nouvelles techno, à la domotique et robotique… Et oui !

Famille de geeks ? Famille de geeks !

.