In the middle of nowhere

Suite du voyage australien (premier billet ici) : nous voici donc partis au centre de l’Australie pour faire un petit tour de 1100 km, rien que ça ! Et pourtant ça parait si petit sur la carte de l’Australie.

middle of no where

Si vous avez envie d’un peu de calme et de dépaysement, venez donc dans l’outback australien ! En terme de tranquilité, le désert (prononcez « desert » et non « dizeeeeuurt » sinon on ne parle pas de la même chose 😉 ) c’est l’idéal. Et je dirais même :

« Il n’y a aucun bruit ici, ça fait mal aux oreilles ». LOL.

Bon. Une fois passée cette étrange sensation de silence total, on se rend compte qu’il y a tout de même quelques bruits dans cette partie du monde : des dingoes qui hurlent la nuit juste à côté du campement, des oiseaux bizarres qui poussent des cris encore plus bizarres, du vent qui passe à travers les tentes…

Quoi qu’il arrive, c’est le bout du monde ici, ou comme diraient les locaux « the middle of nowhere ». Ils ont de l’humour par ici ;).

Dans l’outback, impossible de trouver un café (O. M. G., moi l’accro au café au lait). Au fait, savez-vous comment on dit « café au lait » en anglais ? Un « flat white » : il contient plus d’expresso et moins de lait qu’un « café latte » ! Bon, enfin… pas de café-to-go par ici, à ma grande tristesse ! Alors quand on a rien pour faire chauffer de l’eau, et bien on le boit froid (yeurk ?). Je vous promets que du café soluble, ça fond très bien dans de l’eau gelée (= très froide quoi) ! On a testé pour vous.

Dans cette région, on est rarement embêté par les autres. Normal, il n’y a personne ! On est seul sur la route qui est par ailleurs quelque peu monotone. Jugez par vous-même ! Enfin, quand je dis « seul »… pas vraiment !

routes australie

Bon. Ok. il y a aussi quelques virages pour la forme !

.

Des rencontres surprenantes.

Il faut tout de même être vigilant (au delà du peu de virages), car on peut croiser des animaux sauvages quelques peu surprenants :

Des brumbies.
Ces chevaux sauvages, descendants de chevaux domestiques relachés. Pour nous, ça a été une sacrée surprise !

brumbies australie

Des dromadaires !!?
Oui, la preuve ! Ce sont les colons qui les ont amenés, puis ils sont retournés à l’état sauvage.

dromadaire australie

dromadaire australie

Des kangourous ?
Cela dit, on n’en a toujours pas croisés, sauf sur les panneaux !

kangourou

Des perruches colorées.

perruche australie

.

Quelques sites de l’outback lors de notre roadtrip.

Même dans les endroits touristiques, s’il y a 20 personnes autour de vous, c’est que vous êtes dans le seul restaurant à 100 km à la ronde. Sinon vous êtes seul.

Pas de réseau téléphonique, pas de connexion internet ou presque. C’est donc ça, être au milieu de nullepart !

Je remets la carte du roadtrip :

carte outback australie

Et des photos de nos visites :

Kings Canyon :

kings canyon

L’Uluru (ou Ayers Rock) :

uluru ayers rock

Olga Mount :

mont olga australie

Il manque peut-être à ce roadtrip la visite du West Macdonnell National Park, dont les paysages sont un peu différents, dus aux trous d’eau que l’on peut y trouver.

West MacDonnell National park Australie

.

Et sinon, c’est encore loin ? Je crois que c’est par là 😉 :

australian road

 

Next : en route pour Darwin
Previously : une histoire de dingo